Une vie paisible dans la cour de Gongsangzi, dans la ville ancienne de Barkhor, à Lhassa

Publié le 2021-09-19 à 09:44  |  China Tibet Online

La rue Barkhor devant la porte est animée,mais la vie dans la cour est calme et paisible. En entrant dans l'enceinte des résidents de Gongsangzi dans la vieille ville de la rue Barkhor à Lhassa, le soleil brille dans la cour et les fleurs sont en pleine floraison. Une grand-mère travaille avec ses aiguilles et les enfants jouent joyeusement. Il y a des dizaines de familles tibétaines, han, hui et d'autres groupes ethniques qui vivent dans l'enceinte, et les voisins forment comme une famille.

Historiquement, l'enceinte de Gongsangzi était une résidence noble, avec une histoire de plus de deux cents ans. Maintenant, Gongsangzi a été réparé et affiche un nouveau style. Les batiments traditionnels sont de style tibétain, et les murs extérieurs en terre rugueuse sont sans prétention, mais les structures en bois à l'intérieur des murs sont soigneusement sculptées, et elles sont pleines de belles caractéristiques ethniques.

Autour de la rue Barkhor, vieille de 1 300 ans, il y a plus de 100 cours habitées par de nombreux groupes ethniques. Parmi elles, de nombreuses cours anciennes avec des centaines d'années d'histoire, comme l'enceinte des résidents de Gongsangzi, affichent l'aspect traditionnel de l'ancienne ville, ainsi que son mode de vie.


Un enfant dans l'enceinte des résidents de Gongsangzi.


Des batiments de style tibétain dans l'enceinte des résidents de Gongsangzi.


Des batiments de style tibétain dans l'enceinte des résidents de Gongsangzi.


Les fleurs de la cour sont en floraison.


Les fleurs de la cour sont en floraison.


Une petite abeille industrieuse récolte du miel.


Un homme utilise du radis frais pour faire des conserves.


Une grand-mère tricote tout en se prélassant au soleil.


Un chaton se prélasse au soleil.

(Rédactrice : Claire SHENG)

百度